Rencontre intime avec la baleine… C’est un rêve qui m’a guidé vers elle

Cela fait de nombreuses années que ma route a croisé celle des cétacés. Cette voie n'est pas le fruit d'une rencontre fortuite. Bien avant de plonger dans l'eau avec les dauphins, ces derniers m'avaient offert leur présence dans mon sommeil.Rencontrer baleine Basse Californie

Chez les aborigènes qui communiquent par télépathie avec les dauphins, le réveil est un moment précieux où chacun cultive la vision de ses rêves, appelé le « dreamtime » par les anglos-saxons.

Il y a quelques mois, j'ai eu l'occasion de profiter pleinement de ce « dreamtime » lors d'un rêve...

Un lieu désertique défilait le long de mes yeux ; ce n'était pas la déférence  de rigueur des processions qui guidaient nos pas, mais une sensation de communion, intime et directe. En effet, elles s'approchaient du bateau pour échanger nos caresses contre leurs regards : une mutuelle bénédiction s'accomplissait sans hiérarchie, dans un instant d'altruisme absolu.

La lecture de ce rêve ne fut même pas nécessaire :

Dès le lendemain, je m’appliquais à chercher de mes yeux ce lieu à travers les images qu'un internet me proposait avec pour seul mot-clef : baleine

C’est ainsi que je découvrais la lagune de San Ignacio. La ressemblance avec la vision de mon rêve était plus que flagrante.

Après avoir passé l’été à se nourrir en Alaska, c’est au début de l’hiver que les baleines grises commencent leur incroyable migration en direction du Sud vers les eaux chaudes de la Basse Californie. Elles voyagent durant 2 à 3 mois pour venir se reproduire et donner naissance.

C'est à ce moment que nous entrons humblement dans leur territoire.

Il m'est aussi difficile de décrire l’interaction physique qu'il m'est compliqué de raconter le rêve :

C'est la bienveillance la plus totale qui est le gardien de ce temple de la fécondité. Sans soupçon pour des êtres dont ils connaissent les pulsions destructrices, les baleines nous accueillent comme si notre présence était attendue à chaque instant.

Je ne dis pas ça pour raviver la culpabilité qui ronge certains d'entre nous lorsqu'ils pensent à l'impact de l'espèce humaine sur le globe. Je souhaite simplement insister sur ce sens de l'appréhension d'autrui propre aux cétacés : il donne un sens à des mots comme « plénitude » et « sérénité ».

A leur contact, je repense à ces vers d'Eluard dans « fin des circonstances »

« Plus d’horizon, plus de ceinture,
Les naufragés, pour la première fois, font des gestes qui ne les soutiennent pas.
Tout se diffuse, rien ne s’imagine plus »

Rien ne s'imagine, car notre mental n'éprouve plus le besoin de produire des représentations qui se superposent à l'instant présent. Tout se diffuse : nos esprits et nos cœurs se confondent pour sonner au même diapason et éteindre toute dispersion pour laisser éclater une ultime sensation de joie à la fois confinée et exaltée.

Je suis particulièrement attachée au titre de ce poème, « fin des circonstances ». Ces circonstances, c'est-à-dire les bonnes ou les mauvaises raisons qui nous ont amené là où nous sommes, qui font de nous de malheureux naufragés ou d'insouciants plaisanciers, elles prennent fin à ce moment. Ce spectacle si démonstratif qu'est la présence de baleines à nos côtés se transforme paradoxalement en voyage intérieur, l'absence de langage fait naître un silence plein qui nous ramène à l'essentiel : la sensation de l'unité, l'absence de séparation.

Je dis toujours qu’il est très fort de voir approcher vers Soi, un animal sauvage, car c’est sa liberté qui la porte vers nous et non notre volonté.
J’ai demandé récemment à une participante ce que ce voyage avait éveillé en elle :

« C’est aller à la rencontre de notre profondeur, aborder les paliers comme la baleine lorsqu'elle descend aux fins fonds des océans et laisser à la surface une mer d’huile »

J’ose rêver telle la légende amérindienne, celle évoquée par un inconnu, qui dit que la baleine a rêvé l’homme, que nous sommes le fruit de son rêve, j’ose espérer que nous saurons être à la hauteur de sa vision, celle de la bonté qui sait faire fondre les cœurs les plus fermés des hommes.

En tous cas, en toute humilité, c’est l’intention de ces voyages, créer l’alchimie entre nous humains au sein du même groupe.
Une fois, mon cousin présent sur ce voyage, me disait ceci : « j’admire ta façon de gérer tous les participants de notre groupe pourtant si hétéroclite ! »

Oui, qu’importe qui l’on est, d’où l’on vient, qu’importe notre pratique, que l’on fasse de la relaxation, de la méditation, ou rien de cela : ces voyages sont une invitation  à s’émerveiller ensemble devant la grâce et la majesté de la baleine, telles des retrouvailles, dans la simplicité du cœur, notre véritable demeure.

Souhaitez-vous embrasser une baleine grise ?

Vous avez de vivre de vivre une rencontre intime avec les baleines, sans forcément avoir besoin de vous mettre à l'eau ? Recevoir  la tendresse de ces mères de la mer ?rencontre baleine grise

Je vous propose une rencontre intime avec les baleines grises de Basse-Californie, au Mexique.

C'est en plein cœur que vous serez touchés.
Un rendez -vous de tendresse avec ces Êtres exceptionnels dans les lagunes bordant l'Océan Pacifique

Les baleines sont comme des « Ambassadrices », elle  viennent vers les bateaux et se laissent parfois toucher, parfois même, « embrasser ».

De la porte de votre bungalow, vous pouvez aussi les observer celles qui ont parcouru  5 000 milles des eaux glaciales de la mer de Béring jusqu'aux eaux chaudes de cette lagune désertique.

Souvenirs du voyage 2018


Nous nous aventurons avec les pêcheurs mexicains robustes, pilotés par des bateliers locaux expérimentés.  En plus de l'observation des baleines, cet écosystème fragile et très spécial offre de nombreux autres sites ... des plages vierges, des estuaires riches en eau, des côtes chargées de fossiles, des oiseaux spectaculaires et des cieux nocturnes remplis d'étoiles.

Frédérique vous accompagnera sur ce voyage pour rencontrer ces êtres incroyables à un niveau très profond. Des sessions quotidiennes vous permettront d'apprendre des baleines elles-mêmes et d'être totalement immergés dans leur monde sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel.
Frédérique vous aidera à communiquer avec les baleines à un niveau intime. Sur ce voyage, vous vous sentirez, écouté touché, vous pourrez parler et écouter le plus grand mammifère sur la planète terre! Les baleines sont des enseignants merveilleux de compétences télépathiques.

Les nuits étoilées invitent le sommeil au son des baleines, vous  dormirez et serez bercés par leur souffle que vous n'oublierez jamais. Nous irons rencontrer une autre espèce de baleine, la rare et discrète baleine bleue dans le décor somptueux de la mer de Cortes.

Pour ceux et celles qui le souhaitent, vous pourrez aussi nager, danser jouer avec les otaries, en pleine mer, ressentir leur légèreté et leur fluidité, une invitation à être ! C’est fabuleux !

Nous aurons aussi la chance d’observer le pacifique et magnifique requin baleine, ressentir en sa présence, un temps "immobile" où tout est calme et tranquille.

Un voyage d'exception en tout petit comité (8 personnes). N'hésitez pas à nous contacter pour découvrir le programme détaillé. Voyage organisé en collaboration avec l'Agence l'Odyssée du Papillon.

Prochain départ : du 15 au 25 Février 2020 - Inscription avant le 30 Juin 2019.

Lisez l'article de Sens & Santé sur les bénéfices de ce voyage !

Voyage avec les dauphins et les balines et Santé

Souhaitez-vous embrasser une baleine grise ?

Découvrez les témoignages des participants au voyage au Mexique 2019 à la rencontre des baleines de Basse-Californie

 

Caroline T

Je pense que ce voyage ouvre les yeux et le coeur. Après une telle aventure, continuer à vivre comme auparavant paraît impossible. Les baleines nous ont envoyé un message, celui de protéger nos océans pas seulement pour elles mais pour nous, simples êtres humains.

 

 

Delphine G

« Il est des rencontres qui s’inscrivent dans l’éternité, comme une empreinte laissée en soi tant elles ont touché notre être profond.

La première a été de te retrouver Frédérique pour cette nouvelle aventure, de me laisser guider par toi, ton expérience et ce regard océan magnifique que tu portes sur les choses, et sur les êtres qui t’entourent!!!

Merci du fond du cœur de m’avoir accompagné dans ce beau voyage et aussi d’avoir ouvert ma conscience sur la communication inter-espèce!

La deuxième, celles des baleines qui m’ont invité à sentir l’amour de la vie, immense sans limite, à sentir notre reliance avec elles! Elles sont venues connecter mon es-sens-ciel...et donner du sens à « mon ciel  ».

En m’offrant leur présence, elles ont réveillé mon âme d’enfant... émerveillée devant tant de grâce et de beauté, vibrant d’une joie infinie à la découverte de ces mères de la terre, et de leur souffle puissant que j’entends encore raisonner en moi...

Magique...Unique...Extraordinaires Trésors de la Terre, touchant ce qu’il y a de plus beau en nous...Quel cadeau magnifique !!!!

Merci ! Merci ! Merci !

 

 

Caroline V
Je vais évoquer d’'abord, la rencontre avec les baleines.

C’est pour elles que j’y allais.

Les baleines à bosse le jour de la Pleine Lune, ces baleines que je dessinais depuis quelques temps, sans savoir que c'était cette espèce précisément. Alors la rencontre fut chargée en émotions. Et magistrale, avec ce ballet d'amour final, où se mêlaient baleines et oiseaux !

Il y a eu ensuite les baleines grises, avec 3 rencontres clés.

La baleine-guérisseuse, qui avec sa danse sous notre bateau a participé à la guérison de ma blessure.

La mère-baleine et son baleineau, à qui j’associe le mot “transmission” : elles m'ont dit qu'il est important de transmettre, que je transmette. Et je retiens trois de leurs messages que Frédérique a captés : avance sur ton chemin avec tendresse, nous sommes les gardiennes de la fécondité et de la créativité, je suis mère-veilleuse.

La matriarche, la femme sage, qui nous a dit : “je suis avec vous dans votre coeur pour toujours” et qui représente, pour moi, la sagesse de la baleine, le fait de plonger en soi, dans ses profondeurs, ce que j’aspirais à faire justement avec ce voyage.

Ensuite, il y a la rencontre avec le monde animal et la nature. J'ai pris là conscience du Tout. Nous, humains, nous sommes des habitants de la Terre au même titre que les animaux terrestres, aériens, aquatiques, que les plantes, les arbres, les fleurs… Nous ne sommes pas les propriétaires de cette planète comme nous le croyons, nous en sommes des locataires : elle nous donne, nous devons donner en échange. Nous formons un Tout. Nous sommes la Terre, la Terre est en nous, la Terre c’est nous. Nous devons prendre soin de la Terre comme elle prend soin de nous. Et les animaux sont des êtres qui ont tellement à nous apporter. Je les aimais déjà avant, mais là je les vois différemment, avec plus de respect pour les êtres qu'ils sont.

Il y a également la rencontre avec la mer. Je n'aime pas forcément être dans l'eau, en pleine mer, je n'aime pas mettre la tête sous l'eau, je ne suis pas à l'aise... Lors des premières sorties en bateau à San Ignacio, j'avais un peu peur, surtout quand tout le monde se précipitait du côté de la baleine. Alors je faisais le contrepoids ! Et puis au fil des sorties, je me sentais de mieux en mieux. Jusqu'au dernier jour où j'ai médité sur le bateau, les yeux fermés, j'ai remercié les baleines, la mer. Je me sentais en confiance, j'aimais sentir le roulis. J'aimais également être debout, en équilibre. J’étais bien sur notre bateau.

Enfin, il y a eu surtout  la rencontre avec Frédérique et  avec le groupe.  J'ai rencontré neuf femmes différentes, chacune m'a apporté quelque chose individuellement. Ainsi que Guillermo, notre guide mexicain. Et le groupe en lui-même, avec ce qu'il en a émergé, m'a aussi beaucoup appris sur moi et sur le collectif.

Ce voyage de tant de rencontres m’a permis également d’aller à ma propre rencontre, à la rencontre de moi et soi. Ce fut un authentique voyage intérieur. Qui va continuer d’infuser en moi pendant encore longtemps !

 

 

Caroline B,

Coté ressenti : c'était mon deuxième voyage avec Frédérique  au Mexique, donc  moins de surprises mais plus de calme et moins de tristesse

Je garde présente avec moi la photo que Virginie m'a donné sur laquelle je mets la main sur la baleine .Quand je la regarde, je suis toujours émerveillée et surprise aussi, moi qui suis si peureuse, je n'ai jamais ressenti la moindre peur et quand je regarde la photo et la différence impressionnante de taille, c'est magique, ces rencontres ce sont des instants de totale confiance, de totales communions, comment est ce possible, moi qui suis si peureuse et méfiante... ?. pour moi c'est le début d'une autre communication .Lorsque je raconte les sorties en mer, on me demande toujours " mais tu as eu peur ?" c'est quelque chose qui ne m'a jamais effleuré. ; et toujours ce plaisir de rencontrer les dauphins qui sont si légers et m'apportent joie, vie, le retour à l'enfance, d'un coté la sagesse, la puissance, la plénitude, la lenteur avec les baleines et de l'autre la joie, la légèreté, la gaminerie, la vitesse avec les dauphins et moi ..

Coté humain, le groupe était super.

un grand merci à toi pour tout ce que tu nous donnes, partages, épaules, accompagne, écoute.... la liste est longue et toujours tellement vivante Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

 

Karine.

Coté Organisation:

R.A.S pour ma part. Tout le voyage s’est déroulé à merveille.

On ne peut pas dire... et ce n’est pas de votre fait que les mexicains dans les hôtels soient très sympathiques, accueil un peu froid, sourire un peu rare, presque aucun ne parle anglais ... (c’est peut-être idem en France...) les prestations pas toujours à la hauteur des étoiles

Un mot à notre guide Mexicain qui a lui seul sauve toute la gentillesse de ses compatriotes!

Très prévenant, à l’écoute, il a toujours trouvé des solutions pour satisfaire à toutes nos demandes, inquiétudes ou requêtes. Tout en sachant nous faire quelques cours d’histoire toujours intéressant et dans un très bon français!

De notre coté, une équipe de femmes EXTRAORDINAIRES, de haut niveau de coeur de bienveillance, des personnalités très diverses qui se sont pour moi accordées comme dans une belle symphonie qui résonne encore dans tout mon être et je suis émue honorée d’avoir été une petite note dans cet océan d’amour.

Notre sirène fée Frédérique a toujours su nous envelopper dans les élixirs de la magie. Un médium, un fil d’or permanent et imperturbable entre le monde originel des hautes puissances féminines et nous humaines traversant bon gré malgré les méandres de nos vies terrestres retrouvant ici nos essentiels dans les tréfonds de la mer, dans les vagues à l’âme gracieuse.

La rencontre de nos deux mondes est naturelle, intemporelle. Aujourd’hui, il me suffit de fermer les yeux pour plonger mon coeur, mon corps, mon âme au creux de ces énergies subtiles infinies et de me laisser traverser par ces sublimes baisers soufflés aux couleurs de l’arc en ciel.

Douceur innée et va-peur s’en allée!

Comme bercé par un message d’amour, de guérison et d’appartenance au monde du UN.

La gratitude comme étendard prier ou chanter ou crier semble d’ici bien pâle au vu de l’amour qui nous est donné.

Il nous reste à apprendre à recevoir dans l’humilité, et à redonner à notre tour dans la rigueur de l’absolu. Comme des relais d’amour à l’infini qui nous ressemble et nous rassemble au delà des races, des espèces dans un flot divin de lumière fusion.

 

 

Sandrine F
Je ne peux dire ce que cela ouvre en moi, je sais simplement que l’année dernière, depuis les Baleines, je n’ai plus pu me restreindre, au point de ne plus pouvoir rentrer chez moi  ,impossible de me forcer à quoi que ce soit qui n’est pas indispensable à ma survie, comme si, en quelque sorte, il n’y avait plus de négociation possible...

Juste l’essentiel....

Et là je commence une nouvelle vie, dans un nouvel endroit...

Ce voyage m’a apporté la Joie, la générosité des Baleines qui donnent à tout le monde ce dont il ou elle a besoin, est un exemple à suivre, pour prendre soin... quel bel  Amour  inconditionnel, c’’est Magnifique !

Ce groupe de femmes était super !

Tout commentaire me paraît fade à côté de la grandeur des émotions ressenties ... sentiment de complétude, de « je peux mourir demain « , ça regarde et ça recentre sur l’essence de l’Être...

Oui, GRATITUDE

 

 

Sylvie C

Merci Frédérique, ce voyage a été vraiment formidable, sur tous les plans. J’ai depuis une pêche incroyable,, je sens que l’effet baleines va encore nous réserver  des surprises dans les prochains mois. Depuis des années où je fais des stages, c’est la première fois que je vois un groupe aussi sympa. .Merci à toi pour tout ce que tu donnes.

 

Retrouvez les commentaires des participants au voyage 2018.

 

Contactez-nous pour réserver votre place !